Des chercheurs ont trouvé un lien entre la durée des vacances et le risque de mourir. Pour ce faire, ils ont suivi plus de 1.200 hommes pendant 30 ans pour conclure que moins de stress permettait de vivre plus longtemps.

Prendre des vacances permettrait de vivre plus longtemps

Il vous reste des vacances à prendre et vous hésitez à repartir ? Voici donc une bonne nouvelle pour vous : prendre des vacances permettrait de vivre plus longtemps, selon des scientifiques dont l’étude a été publiée dans la revue The Journal of Nutrition, Health & Aging.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont tout de même suivi plus de 1.200 personnes sur une durée totale de trente ans. En 1974 et 1975, 1.222 hommes en bonne santé, tous cadres, nés entre 1919 et 1934, ont été choisis. Ils avaient tous au moins un facteur de risque cardiovasculaire : tabagisme, hypertension, intolérance au glucose, surpoids.

Ceux qui prennent moins de trois semaines de vacances augmentent de 37% leur risque de mourir

Puis, les scientifiques ont réparti ces hommes en deux groupes : 612 hommes ont reçu des conseils tous les quatre mois pour faire plus de sport, mieux manger, arrêter de fumer, perdre du poids… Les 610 autres servaient de témoins et ne bénéficiaient pas de ce suivi. Les hommes conseillés sur leur santé ont, sans surprise, réduit de 46% leur risque de maladie cardiovasculaire par rapport aux membres du groupe témoin. Mais ensuite, la courbe s'est inversée et le nombre de décès dans chaque groupe a fini par s'équilibrer. Les chercheurs ont décidé de poursuivre leurs travaux une quinzaine d’années supplémentaires puis jusqu'en 2014, pour comprendre les causes.

Au final, ils ont prouvé que la durée des vacances était liée au risque de décès. Timo Strandberg, professeur à l’université d’Helsinki et co-auteur de l'étude,  explique : « Dans notre étude, les hommes avec des vacances plus courtes travaillaient plus et dormaient moins que ceux qui prenaient des vacances plus longues. Ce mode de vie stressant peut avoir annulé tout avantage de l’intervention ». Ainsi, les hommes qui prenaient trois semaines de vacances ou moins, augmentaient de 37% leur risque de mourir par rapport à ceux qui prenaient plus de trois semaines.

Vous aimerez aussi : 5 bonnes raisons de se déconnecter pendant les vacances