Votre taxe d’habitation n’a pas baissé autant que vous le pensiez ? Voici pourquoi.

Certains contribuables ont été étonnés du montant de leur taxe d’habitation

Les Français se sont réjouis de cette nouvelle : il y a quelques mois, le gouvernement annonçait la fin de la taxe d’habitation. Pour répondre à une promesse d’Emmanuel Macron, cet impôt devait, à partir de 2018, diminuer de 30% chaque année pour disparaître définitivement en 2020. Pour 80% des Français concernés par cette mesure, c’est donc une bonne nouvelle qui devait les attendre lorsqu’ils ont reçu leur avis d’imposition. Sauf que pour certains, la bonne surprise s’est transformée en douche froide.

Sur Internet et les réseaux sociaux, de nombreux contribuables se sont étonnés du montant de leur taxe d’habitation. Ces derniers, comme beaucoup, avaient fait une simulation pour connaître le montant approximatif de leur taxe d’habitation, et s’attendaient à une baisse plus ou moins conséquente selon leur lieu d’habitation. Oui mais voilà, certaines communes, inquiètes de voir ce revenu diminuer, ont décidé d’augmenter leur taux de taxe d’habitation.

Les communes relèvent leur taux de taxe d’habitation

Les internautes qui ont découvert ce changement n’ont pas tardé à se manifester, et l’Administration fiscale a pris le temps de répondre à certaines questions, expliquant « qu’il se peut que [la] commune ait augmenté son taux, de qui est susceptible de minorer les 30% ».

Selon un rapport parlementaire publié en juillet dernier, les communes seraient 5.680 à avoir pris cette décision. Et l’augmentation la plus importante a été faite par la commune de Tasso, en Corse-du-Sud, qui l’a relevé de 15,5%.

À lire aussi Taxe d’habitation : que payez-vous réellement ?