L’Espagne n’a pas été épargnée par les intempéries depuis le début de l’hiver. Conséquence : les prix des fruits et légumes grimpent en flèche en France.

L’Espagne a souffert d’un hiver pluvieux et rigoureux

De nombreux consommateurs l’ont sans doute déjà remarqué en faisant leur marché, les prix de certains fruits et légumes ont considérablement augmenté ces derniers jours. Sur certains produits, les tarifs appliqués par les maraîchers ou par les supermarchés ont doublé, parfois même triplé.

Au rayon fruits et légumes, tous ne sont pas concernés et le point commun à ces produits devenus hors de prix : ils ont tous été produits en Espagne. Or le sud de l’Europe, qui assure traditionnellement aux Français un approvisionnement en courgettes, tomates, clémentines ou autres laitues en hiver, a été victime cette année d’intempéries qui ont largement affecté le cours des récoltes.

Fruits et légumes : pas de rupture de stocks à prévoir en France

En décembre, les intempéries ont inondé une bonne partie des récoltes et la neige a succédé à la pluie pour geler les terres. Les producteurs n’avaient pas assisté à de telles conditions météorologiques depuis près de 40 ans, et la récolte finale s’en est bien entendu ressentie.

Les cultivateurs se veulent toutefois optimistes et affirment que les consommateurs français sont à l’abri d’une rupture de stock, mais, en contrepartie, les prix augmenteront jusqu’à la fin de la saison. Les Britanniques, eux, ne sont pas aussi optimistes et ont préféré anticiper une éventuelle pénurie en demandant aux clients des supermarchés de rationner leurs achats pour tous les produits venus d’Espagne.

Bon à savoir : Quels fruits et légumes manger cette saison ?