Les horaires décalés et les repas tardifs des Espagnols s’expliqueraient par la décision du général Franco en 1940 d’aligner le fuseau horaire de l’Espagne sur celui de l’Europe centrale.

Un changement de fuseau horaire en 1940

Alors que les Français dînent entre 19h et 20h (sans parler des Britanniques qui prennent leur dernier repas entre 17h et 18h), les Espagnols sont connus pour leurs diners tardifs aux alentours de 21h et 22h. Longtemps, des explications d’ordre culturel ou liées au climat ont été avancées pour justifier ce mode de vie à l’espagnole, mais en réalité, l'origine serait politique.

En 1940, alors que l’Espagne se relève douloureusement de la guerre civile, le général Franco décide d’aligner le fuseau horaire espagnol sur celui de l’Allemagne nazie (GMT 1) en dépit du bon sens et de l’éloignement géographique de l’Espagne de l’Europe centrale. En effet, l’Espagne étant située sur la partie la plus occidentale de l’Europe, la logique voudrait qu’elle ait le même fuseau horaire que la Grande-Bretagne et le Portugal. Mais ce nouveau fuseau horaire n’a en rien bouleversé les horaires et habitudes des Espagnols : ces derniers, dans une forme de résistance passive à la décision de Franco, ont continué à prendre leurs repas au même moment, ce qui les a décalés d’une heure. Le déjeuner de 12h a ainsi été reporté à 13h et le diner de 20h à 21h.

Vers une révision du fuseau horaire espagnol ?

Depuis, le décalage horaire espagnol a été institutionnalisé : les journées de travail commencent à 9h, sont entrecoupées d’une pause dédiée à la sieste de 14h à 16h, puis se terminent à 19h ou 20h. Les émissions phare du soir, diffusées entre 20h45 et 21h en France, passent, en Espagne, à 22h30.

Si ce décalage espagnol a quelques avantages, notamment pour le tourisme dans la mesure où le soleil se lève et se couche plus tard, nombreux sont ceux qui pointent ses conséquences néfastes sur la santé et plaident pour un retour au fuseau horaire normal, GMT.