Une enquête ouverte pour déterminer les causes des échouages

Un phénomène pour le moins étrange et surprenant se produit sur les plages du Sud-Est de la France. Une dizaine de dauphins blessés se sont échoués au cours des trois dernières semaines dans le Var. Les autorités maritimes françaises ont annoncé avoir ouvert une enquête pour en déterminer les causes.

La préfecture maritime de Méditerranée a publié un communiqué indiquant aux riverains et touristes comment agir : « En cas de découverte fortuite d’un cétacé échoué, il faut éviter tout contact direct avec l’animal (risque sanitaire), prendre des photos et relever le point précis d’échouage, avant de contacter le Réseau national d’échouage qui fera le relais vers les autorités compétentes ».

80 cétacés retrouvés morts chaque année sur les côtés méditerranéennes 

Il s'agit de faits surprenants, mais ces échouages ne sont pas plus nombreux que d'habitude selon une spécialiste interrogée par Nice-Matin. Murielle Oriel, chargée de mission à l'association SOS Grand Bleu et membre du réseau national des échouages (RNE). « En moyenne, 80 cétacés (dauphins, baleines, cachalots) sont retrouvés morts chaque année sur les côtes méditerranéennes françaises entre Perpignan et Menton, en passant par la Corse. Ce phénomène est constant depuis des années ».

Et on peut l'expliquer, notamment par la vieillesse, mais aussi la pollution. L'an dernier, un dauphin femelle de 3 mètres 50 s'était échoué près de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes). Le mammifère serait mort d'épuisement après avoir mis bas. À leur arrivée sur place, les secours ont tenté de réanimer le cétacé, sans y parvenir. Les examens effectués au centre Sophia Antipolis, pour déterminer les causes de la mort, avaient démontré la présence dans son estomac d'un morceau de plastique et d'un filet de pêche.

À lire aussi : Les dauphins sauvages sont en moins bonne santé que ceux en captivité