Chez les personnes âgées, s’adapter au port de prothèses auditives demande de la persévérance. Celle-ci est largement récompensée puisqu’elle permet de garder un cerveau en forme et réduit le risque de démence.

Un cerveau stimulé grâce aux prothèses auditives

Le port de prothèses auditives permet aux sourds de mieux entendre et donc de mieux interagir avec leur entourage. Ces appareils sont très bénéfiques pour la personne qui les porte et il convient de persévérer lorsque l’on commence à en mettre sur les oreilles.

Alors que chez les enfants, cette adaptation se fait généralement sans difficultés, chez les personnes âgées cela s’avère plus compliqué et nombreuses sont celles qui abandonnent ou ne portent pas suffisamment leurs prothèses auditives. Pourtant, les bénéfices vont bien au-delà du simple confort auditif.

Chez les seniors dont la surdité est apparue avec l’âge, porter des prothèses auditives permet de stimuler le cerveau. Selon les chercheurs, ces appareils ralentiraient le vieillissement cérébral en limitant les risques de démence et de développement de la maladie d’Alzheimer.

Porter des appareils auditifs le plus tôt possible prévient les risques de démence

Présentée lors de la conférence internationale de l'Alzheimer's Association qui s’est déroulée à Los Angeles, une nouvelle étude qui s’appuie sur de précédentes recherches réalisées par la Lancet Commission on Dementia Prevention, Intervention and Care affirme qu’améliorer son audition, grâce au port d’appareils, permet de ralentir le vieillissement du cerveau.

Menée par des chercheurs de l’Université d’Exeter (Angleterre) et du King’s College de Londres, cette étude a nécessité la participation de près de 25.000 personnes âgées de 50 ans et plus. Certains des participants portaient des appareils auditifs et pendant deux ans, la totalité ont passé des tests cognitifs annuels.

Ces tests ont permis de constater que les participants munis de prothèses auditives avaient de meilleurs résultats aux tests de mémoire et d'attention. Pour les chercheurs, il est donc évident que porter des appareils, dès les premiers signes de surdité, permet de prévenir, chez les personnes âgées, le risque de démence.

À lire aussi : Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter la maladie