La pollution lumineuse est un véritable fléau. L'éclairage urbain, les publicités lumineuses, les phares de voitures, bref, toutes ces sources de lumière artificielle dont l'homme est le seul responsable ont fait disparaître la voie lactée aux yeux de plus de 80 % des  habitants de la planète ! 

En ville, mais aussi en banlieue, ou encore à la campagne dès qu'une ville, même de taille moyenne, se trouve à proximité, ou même simplement une ou des voies de circulation fréquentées, : là encore, pas de voie lactée. Et des étoiles, même les plus lumineuses, difficiles à observer !! C'est le résultat d'une simulation réalisée par des chercheurs américains, italiens, allemands et israéliens, qui ont réalisé une carte mondiale de la pollution lumineuse.

Des milliers d'espèces animales vivent la nuit 

Selon cette carte, qui utilise des photos satellites très précises pour identifier les zones polluées par la lumière artificielle, 99 % des Américains et des Européens ne voient plus la voie lactée, jamais ! 

Et tout cela n'est pas qu'une histoire d'astronomes amateurs frustrés de ne pouvoir s'adonner à leur passe-temps favori. Etre soumis trop longtemps à la lumière artificielle, en plus de la lumière du jour, perturbe les fonctions métaboliques humaines, comme animales. Et comme de très nombreuses espèces vivent la nuit, les priver de nuit les condamne à s'adapter.. ou à mourir. 

Tout n'est pas perdu pour autant : les auteurs du rapport espèrent que les smart city, les villes intelligentes, dans lesquelles les éclairages publics baissent en intensité quand les rues sont vides, pourront changer la done. Et si un jour les voitures sans chauffeur deviennent la norme, l'éclairage public ne sera alors plus nécessaire, au moins sur les grands axes !