La saison des pollens se poursuit. Le Réseau national de surveillance aérobiologique annonce cette semaine la fin de la pollinisation des bouleaux, et le début de celle des graminées.

Herbacées : le risque est très élevé sur tout le territoire

Pas de répit pour les personnes allergiques. Alors que le printemps est déjà bien entamé, les pollens font encore de nombreuses victimes et si la saison des bouleaux se termine, le mois de juin annonce celle des graminées.

Dans son dernier bulletin, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) confirme que le risque d’allergie aux graminées est très élevé sur tout le territoire, « excepté en Bretagne, dans le Nord et autour de la Méditerranée où le risque sera de niveau moyen ».

La météo de ces prochains jours devrait favoriser les allergies

Les personnes souffrant de ces allergies devront redoubler de précaution pour échapper à ces pollens. Malheureusement, la météo ne jouera pas en leur faveur puisque le RNSA annonce qu’après « les averses orageuses, l’atmosphère se stabilise peu à peu et les températures deviennent plus clémentes. Les concentrations de pollen seront à la hausses et les allergiques devront rester très vigilants et consulter leur médecin ou un allergologue en cas de symptômes ».

Outre les pollens de graminées, le RNSA annonce également la fin de la pollinisation des chênes, avec un risque d’allergie moyen autour de la Méditerranée, ainsi que le début de celle de plantains et d’oseille, dont le risque sera de niveau faible. Toujours autour de la Méditerranée, les personnes allergiques devront également se méfier des pollens locaux, tels que ceux d’oliviers ou encore les urticaées, dont le risque a été estimé entre faible à moyen.

À lire aussi Pourquoi le pollen provoque-t-il des allergies ?