Depuis le 17 octobre, les conditions de délivrance des lunettes et lentilles de contact s’assouplissent. En cas d’urgence, les opticiens peuvent désormais délivrer des lunettes correctrices sans ordonnance. De plus, le délai de validité de ce document est allongé à 5 ans pour les patients âgés de 16 à 42 ans.

Des conditions plus souples pour la délivrance de lentilles et lunettes

Depuis le 17 octobre, les professionnels peuvent adapter la prescription de lentilles dans le cadre d’un renouvellement d’ordonnance. Ils pourront également en cas d’urgence, délivrer des lunettes correctrices sans ordonnance.

Ainsi, le renouvellement et l’adaptation des lentilles de contact seront possibles uniquement si l’ophtalmo ne s’y oppose pas dans sa prescription. Si cela est nécessaire, les opticiens pourront adapter la correction pour les patients dont l’ordonnance date de moins de 3 ans, et de moins d’un an pour ceux âgés de moins de 16 ans.

La validité des ordonnances allongée à 5 ans

Si, concernant les verres correcteurs, il était jusqu’à présent possible de changer de lunettes sans prendre rendez-vous chez l’ophtalmologiste grâce à une ordonnance de moins de 3 ans, ce délai est désormais rallongé à 5 ans pour les patients âgés de 16 à 42 ans.

L’objectif principal de ces mesures est de désengorger les prises de rendez-vous chez les ophtalmos. En effet, l’attente pour obtenir un rendez-vous est aujourd’hui très longue. Dans le même objectif, la loi santé donne la possibilité à un orthoptiste salarié chez un ophtalmologue, à réaliser certains actes sans prescription préalable. Sur ce dernier point, le décret d’application n’est pas encore publié.