Saviez-vous que des bâtiments pouvaient empêcher la formation du brouillard, tout du moins pendant un certain temps ? Météocity vous explique ce phénomène, découvert il y a peu par des chercheurs de Météo-France et du CNRS.

Le brouillard reste un phénomène météo mal anticipé car il est le résultat de la condensation d’une partie de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Cependant, en fonction de l’aménagement du lieu, il ne se forme pas de la même façon. Il est donc très difficile de prévoir avec précision sa formation.

Souvent très opaque, il a tendance à réduire le champ de vision et peut être très dangereux ! On imagine donc que cet impact sur la sécurité a facilement un effet sur l’économie ! En effet le brouillard retarde souvent le décollage ou l’atterrissage des avions, quitte même parfois à les en empêcher.

Une toute nouvelle méthode de simulation a donc prouvé que la présence des terminaux de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle retardait l’apparition du brouillard ! En effet sans aucun élément à la surface du sol, le brouillard se forme instantanément, alors qu’à Roissy, il se forme une heure trente plus tard !

Cette découverte, qui est une vraie avancée scientifique, permettra, à terme, de comprendre davantage l’impact des phénomènes de petite échelle dans la prévision du temps, et d’être ainsi beaucoup plus précis sur ce phénomène qui s’est souvent avéré dangereux, car la méthode de simulation employée est réutilisable sur n’importe quel lieu !