Selon la récente étude de l’OCDE ( Organisation de coopération et de développement économiques ), Paris devrait se préparer à une future inondation de la Seine.

30 milliards d’euros de dommages et 5 millions d'habitants de la région parisienne seraient concernés. En effet, l’OCDE confirme que le risque de revivre la crue historique de 1910 est très probable.  

Une crue qui causerait bien des dégâts puisque Paris est la plus importante métropole économique d’Europe continentale. Nous n’avons qu’à nous rappeler les dégâts qu'à engendré la tempête Sandy, à New York, en 2012, pour comprendre ce que risque la région île-de-France. Les grandes villes ont besoin d’être préparées à ce genre de désastre.

Des mesures pour limiter les dommages sont alors nécessaires. L'OCDE pense qu'il serait judicieux de rassembler les acteurs pour la prévention du risque d’inondation en une seule gouvernance, d’améliorer la structure des bâtiments et de préparer les citoyens. Malgré tout, le projet de la Bassée, qui repose sur le fait de pomper l’eau de la Seine en cas de crue majeure reste une solution d’urgence.