Vous consommez du pain de mie au petit-déjeuner ? Cette récente étude de 60 Millions de consommateurs pourrait bien vous faire changer vos habitudes matinales.

Plus de la moitié des pains de mie contiennent des additifs et des pesticides

La plupart des nutritionnistes s’accordent pour dire que le pain de mie n’est pas votre allié santé au petit-déjeuner. Riche en matières grasses et en sucres, il est bien moins sain que du pain classique. Et selon une dernière étude menée par l’association 60 Millions de consommateurs, il est également, en tout cas pour de nombreuses marques, riches en additifs.

Selon les auteurs de cette étude, qui ont publié leurs conclusions dans le dernier numéro de la revue de l’association, plus de la moitié des pains de mie vendus en boulangeries ou en supermarchés présenteraient des résidus de pesticides, des additifs ou encore des mycotoxines. Parmi les marques à éviter en priorité, les auteurs citent notamment les pains de mie Carrefour et Auchan, mais également Wiso sans gluten, et les pains de mie aux céréales Schär et Leader Price.

Attention au pain de mie sans gluten

« La réglementation est beaucoup trop laxiste. Le décret pain de 1993 ne concerne que le pain tradition et le pain au levain dans lesquels on ne doit pas retrouver d’additifs, à part quelques additifs naturels. Aujourd’hui, il y a tellement de pains et le boulanger artisanal ne peut pas tout produire lui-même, donc il utilise les mélanges que lui fournissent les moulins. Ces mix lui permettent d’accélérer les processus de fabrication », explique Patricia Chairopoulos, journaliste pour 60 Millions de consommateurs, dans des propos repris par BFM TV.

La présence de ces substances chimiques n’est pas sans conséquences sur la santé, et parmi les effets secondaires, à court-terme, observés par les auteurs, le magazine cite des désordres intestinaux, des ballonnements ou encore des diarrhées. L’association préconise en outre d’éviter au maximum de consommer des pains de mies sans gluten, pour lesquels les boulangers sont contraints de compenser l’absence de cette molécule par de très nombreux additifs afin que le pain de mie conserve sa saveur et sa texture.

À lire aussi Il y aurait davantage de pesticides dans les fruits et légumes surgelés