C’est une bien triste nouvelle qui vient de Berlin et, plus précisément, de son zoo. Un petit ourson polaire né fin 2016 est décédé. Un coup dur pour le zoo et pour la ville dont le symbole est l’ours et qui espérait grandement que ce bébé soit une nouvelle attraction capable, peut-être, de sensibiliser la nouvelle génération aux risques encourus par les ours polaires en raison du réchauffement climatique.

L’ourson Fritz meurt à seulement 4 mois

L’information a été rendue publique par le zoo de Berlin mardi 7 mars 2017 : l’ourson polaire nommé Fritz, né en novembre 2016, est décédé. Il était malade : il avait contracté une hépatite qui lui aura été fatale malgré les soins que lui a apporté le personnel. « Nous sommes stupéfaits, très tristes et déprimés. C'est incroyable à quelle vitesse ce petit ours polaire avait conquis nos cœurs », a commenté le directeur du zoo de Berlin, Andreas Knieriem.

Fritz était en effet rapidement devenu la nouvelle mascotte du zoo : les soigneurs et le personnel avaient de bons espoirs qu’il survive car il avait passé le cap des trois mois. Avant cet âge, l’ours étant né en captivité, les chances de survie sont très minces. Malheureusement, cette chance n’aura pas été avec lui et la maladie l’a emporté lundi 6 mars 2017 vers 20 heures.

Fritz prenait la place de Knut dans le coeur des Berlinois

Si Fritz a rapidement conquis la ville de Berlin et les visiteurs du zoo, c’est qu’il était le premier ours polaire né en captivité dans le zoo est de Berlin depuis 22 ans. Un événement rare qui ne manquait pas de rappeler un autre ourson, Knut, né en 2006 dans l’autre zoo de la capitale allemande.

Knut avait attiré des foules mais, malheureusement, il est décédé à l’âge de cinq ans, en 2011, d’une inflammation du cerveau. Knut était devenu une star et les Berlinois avaient souffert de sa disparition.

À lire aussi : Près d'un tiers des ours polaires disparaîtront d'ici 40 ans