L'Hexagone n'avait jamais subi autant d'impacts de foudre pour un mois de mai depuis près de dix ans. Presque aucune région n'a été épargnée et des orages sont encore prévus ce jeudi 31 mai.

157.289 impacts de foudre recensés en mai 2018 en France, un record

La foudre a frappé en mai sur le sol français : plus de 157.289 impacts ont ainsi été comptabilisés depuis le début du mois. Avec les orages quasi-quotidiens des derniers jours, un nouveau record a même été établi avant la journée du lundi 28 mai qui, à elle seule, a totalisé environ 33.000 impacts de foudre.

Ce record mensuel pulvérise le précédent, qui s'était établi à près de 85.000 en 2009. Plus étonnant encore, à cette période de l'année, rares sont les coups de tonnerre et autres éclairs. La saison des orages concerne plutôt le mois d'août en général.

Une semaine de pluie tombée en 18 minutes à Paris

Météo France explique ce phénomène sur son site. Si la foudre s'abat sur le pays dès maintenant, c'est parce que « mai 2018 a été marqué par la circulation récurrente de gouttes froides [...] ayant contribué à rendre la masse d'air instable, tout en permettant une bonne alimentation des basses couches en air doux et humide. Ainsi, ce mois de mai pourrait bien être trois fois plus foudroyé qu'un mois de mai moyen ». 

Pour rappel, le trafic a été interrompu sur plusieurs lignes de métro et de RER à Paris très tôt mercredi 30 mai, suite aux orages et aux fortes pluies de la nuit. L'épisode qui traverse la France actuellement est particulièrement violent. L’Île-de-France a essuyé d’importantes précipitations, avec notamment l'équivalent d'une semaine de pluie tombée en 18 minutes à Paris, tandis que la Tour Eiffel a fait office de paratonnerre.

Vous aimerez aussi : Intempéries : comment se protéger de la foudre ?