Il y a fort à parier que cette recherche aura les honneurs des Ignobels, le prix anti-Nobel décerné aux études et recherches qui font d’abord sourire puis réfléchir et dont les applications sont réelles malgré un sujet parfois insolite. Insolite, le sujet de l’étude menée par des chercheurs de l’Université de Californie l’est : il s’agit de savoir pourquoi les lacets se défont.

Mais pourquoi les lacets se défont lorsqu'on marche ?

On l’a tous vécu et parfois c’est même frustrant : alors que l’on est en train de marcher tranquillement, les lacets de nos chaussures se défont nous obligeant à nous arrêter et à les refaire. Parfois, sans raison, cela peut arriver à plusieurs reprises dans un laps de temps très court et il n’y a qu’une seule solution : le terrible double nœud. Efficace, il est toutefois très difficile à défaire ce qui le rend si redouté.

Que les lacets se défassent était perçu comme inéluctable si bien que personne, jusqu’en 2017, n’a pensé à étudier le phénomène. Tout le monde savait que les lacets se dénouaient mais personne ne s’était posé la question du pourquoi. Trois chercheurs de l’université de Californie basés à Berkley, au Royaume-Uni, ont enfin trouvé la cause de cet événement qui peut avoir des conséquences tragiques. La cause… mais aucune solution.

L’effet de deux forces « invisibles »

Pour leur recherche, les scientifiques ont étudié l’évolution d’un nœud lorsqu’il est soumis au choc d’une course. Le cobaye utilisé pour l'occasion a été équipé de chaussures à lacets et a dû courir sur un tapis tandis que les chercheurs analysaient les changements d’état et le glissement du noeud jusqu’au point où il se défaisait.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society A le 12 avril 2017. Leur conclusion : il semblerait que deux forces interviennent dans cet événement. La première est la force liée à l’impact de la chaussure avec le sol qui détend le nœud tandis que la jambe qui se balance induit une force qui fait glisser le nœud.

Si les chercheurs ont testé plusieurs façons de lacer ses chaussures et qu’ils ont découvert que certains nœuds résistaient mieux que d’autres, il ne semble pas exister de nœud parfait permettant d’être sûr que les lacets ne se dénoueront pas.