Une étude réalisée sur sept-cents jeunes affirme que les écrans des smartphones nuisent à la performance de leur mémoire. Ils auraient plus de difficultés à se concentrer que leurs anciens. 

Les ondes éléctromagnétiques peuvent être dangereuses pour les jeunes

Une étude menée durant un an sur l'influence des téléphones portables auprès de 700 jeunes de nationalité suisse doit être publiée le 23 juillet 2018. Un article relayé ce 20 juillet 2018 par BFMTV révèle quelques éléments. Si des recherches complémentaires devront être effectuées pour s'assurer que la puberté n'a pas affecté cette enquête, les chercheurs estiment déjà que les smartphones nuisent aux performances mémorielles des jeunes. 

Plus exactement, ce sont les ondes électromagnétiques qui sont dangereuses pour la mémoire des jeunes. D'après les recommandations accompagnant cette étude, il est impératif d'utiliser un kit mains-libres pour s'en protéger. Le contact direct entre le smartphone et l'oreille, proche du cerveau, perturberait la mémoire des jeunes par des ondes électromagnétiques. 

La mémoire des jeunes est sérieusement affectée par les smartphones

Les conclusions de cette étude sont similaires à celles qui avaient été rendues par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) en 2016. Elle expliquait alors que les radiofréquences ont des « effets possibles sur les fonctions cognitives » des jeunes et des enfants. Cela pourrait même altérer leur capacités psychomotrices ou de langage. 

L'étude suisse qui sera publiée dans sa totalité ce 23 juillet 2018, va légèrement plus loin dans sa description des effets néfastes des smartphones sur les capacités cérébrales des jeunes. Leurs ondes éléctromagnétiques entraîneraient une baisse significative des performances de la mémoire située dans l'hémisphère droit du cerveau. Le simple fait d'envoyer des messages ou de surfer en ligne sur son téléphone portable n'affecterait toutefois pas les capacités mémorielles des jeunes. 

À lire aussi : Paris a décidé de réduire ses émissions d’ondes électromagnétiques