La Grande Terre, principale île de la Nouvelle-Calédonie, a été touchée ce lundi 10 avril 2017 par le cyclone Cook. Des vents allant jusqu’à 200 km/h sont prévus.

Des vents à 200 km/h et un risque de vagues submersion

Ce lundi 10 avril à 17 heures (8 heures à Paris), le cyclone Cook a touché l’île principale de la Nouvelle-Calédonie, la Grande Terre. D’après les prévisions météorologiques, ce cyclone de catégorie 4 pourrait provoquer des rafales de vent jusqu’à 200 km/h et donner lieu à des vagues de 10 mètres de large avec un risque de submersion.

Des pluies intenses sont également attendues : selon Météo France, 350 mm de pluie, voire plus, pourraient s’écouler en 24 heures, et provoquer des inondations.

Les habitants appelés à rester confinés

Alors que les autorités ont déclenché l’alerte niveau 2 (niveau maximal), les habitants sont appelés à rester chez eux. Par ailleurs, des centres d’hébergement ont été ouverts par la plupart des communes de l’île pour les personnes disposant d’un logement précaire (voire n’ayant pas d’habitation) et pour celles craignant pour leur sécurité chez elles.

À 12h30 (heure de Paris), un premier bilan des autorités faisait état de quatre blessés légers. En outre, 20 000 foyers sont privés d’électricité, principalement sur la côté Est de l’île, d’après le réseau de distribution local Enercal. 

À lire aussi : Le cyclone Enawo laisse 300 000 sinistrés derrière lui à Madagascar