Les mois de juillet et août 2016 ont été les plus chauds jamais enregistrés dans le monde depuis le début des relevés de température, a indiqué l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) dans un communiqué. 

Le mois d’août le plus chaud en 136 ans

La température relevée en août dernier était supérieure de 0,16°C à celle d’août 2014, jusqu’ici mois d’août le plus chaud de l’histoire, et de 0,98°C par rapport à la température moyenne des mois d’août entre 1951 et 1980. Le directeur du Goddard Institute for Space Studies de la Nasa précise toutefois que ces relevés restent fragiles, les tendances à long terme restant les plus importantes.

Ce nouveau record de chaleur est le onzième enregistré de manière consécutive au cours de la dernière année. Le directeur de l’OMM a ajouté que l’année 2016 a également dépassé les températures déjà très élevées de l’année 2015.

L’OMM tire la sonnette d’alarme

Face à ce constat, l’agence de l’ONU a appelé les pays à mettre rapidement en œuvre l’accord adopté à l’issue de la conférence sur le climat, en décembre dernier à Paris. L’OMM a également affirmé que les températures très élevées deviendront « la nouvelle norme », 2016 étant l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis 136 ans.

Pour que l’accord de Paris puisse entrer en vigueur, 55 pays au moins totalisant 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent l’avoir ratifié. Dans cette perspective, un événement spécial est organisé par l’ONU le 21 septembre pour déposer les instruments de ratification de cet accord qui devrait permettre un engagement international plus fort en faveur du climat. 

À lire aussi : Le réchauffement climatique, une réalité ?