Nordahl Lelandais, principal suspect dans le meurtre du caporal Arthur Noyer, sans doute assassiné dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, vient d’avouer avoir été en relation avec la victime la nuit de sa disparition.

Nordahl Lelandais commence à avouer

Les jours passent et l’étau se resserre autour de Nordahl Lelandais. Le meurtrier présumé de la petite Maëlys, disparue le 20 août dernier, fait également l’objet d’une enquête pour le meurtre du caporal-chef Arthur Noyer, disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Et si, jusqu’à présent, Nordahl Lelandais n’avait rien lâché de son implication dans cette disparition, il a admis, devant le juge d’instruction en charge de l’affaire, avoir pris le militaire en auto stop cette nuit-là, alors qu’il sortait de boîte de nuit.

La suite de l’histoire reste encore un mystère pour les enquêteurs. La mort d’Arthur Noyer a été confirmée le 7 septembre dernier, lorsque le crâne de la victime a été retrouvé près de Montmélian, en Savoie. Il serait vraisemblablement mort la nuit de sa disparition ou, en tout cas, il ne s’est pas présenté le lendemain à son travail.

La voiture de Nordahl Lelandais reliée aux deux meurtres

C’est grâce à l’enquête sur la mort de la petite Maëlys que le meurtre d’Arthur Noyer est en passe d’être élucidé. En enquêtant sur la disparition de la petite fille, les gendarmes ont été amenés à recenser les voitures présentes le soir du mariage où Maëlys a été enlevée. En parallèle, les enquêteurs ont réalisé la même opération lors de la disparition d’Arthur Noyer et, dans les deux cas, l’Audi de Nordahl Lelandais a été signalée.

Par la suite, les enquêteurs avaient relié les positions des deux hommes, dans la nuit du 11 au 12 avril, grâce à leurs téléphones portables et l’ADN d’Arthur Noyer avait également été retrouvé dans la voiture du coupable présumé.

À lire aussi Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais avoue et indique où il a caché le corps