Et si on arrivait à bout du moustique-tigre ? Des chercheurs ont trouvé une méthode pour mettre fin à son expansion. 

Un insecte porteur de maladies graves

Le moustique-tigre se développe surtout en Asie, mais on le trouve aussi dans le sud de la France. Le problème, c'est qu'il véhicule de graves maladies. Fièvre jaune, chikungunya, dengue ou le virus Zika : chaque année, des millions de personnes sont contaminées par cet insecte. 

Pour venir à bout de son développement, des chercheurs de l’université de Michigan (États-Unis) et de l’université de Sun Yat-sen de Canton (Chine) ont expérimenté pendant deux ans, une nouvelle méthode dans deux zones tests du sud de la Chine. Cette région compte le plus grand taux de transmission de la dengue du pays. 

Empêcher la reproduction de l’espèce

Les résultats ont été publiés mercredi 17 juillet, dans la revue Nature, et ont permis de démontrer la réussite d’une combinaison de deux techniques pouvant mettre fin à son expansion. Les chercheurs ont expliqué avoir infecté les mâles par une bactérie qui empêche la reproduction et stérilisé les femelles à l’aide de radiations. « Une avancée importante », pour le professeur de biologie à l’université Georgetown (États-Unis), Peter Ambruster qui s'exprime dans Futura-Sciences

Dans les zones testées, le nombre de piqûres signalé par les habitants a diminué de 97%. Une chute qui s’explique par une baisse de 83 à 94% des femelles, responsables des attaques sur l’être humain et vecteur de maladie. Le nombre d’oeufs de moustiques éclos a diminué de 94% d’après l’étude. Des résultats qui annoncent la fin possible de cette espèce nocive.

À lire aussi : Conseils anti-moustiques !