Jonathann Daval est revenu sur ses aveux. Entendu par un juge d'instruction fin juin, le jeune homme, qui avait avoué avoir étranglé son épouse, évoque dorénavant un complot familial et accuse le beau-frère d'Alexia Daval de l'avoir étranglée.

Jonathann Daval revient sur sa version et nie avoir tué sa femme Alexia

Nouveau rebondissement dans l'affaire du meurtre d'Alexia Daval. Jonathann Daval, le mari de la victime, nie désormais avoir tué sa femme. Depuis le 28 octobre et jusqu'à ce mercredi 4 juillet 2018, il ne niait qu’une seule chose : avoir mis le feu au corps de sa défunte épouse.

En effet, pour rappel, en garde à vue, après son interpellation le 29 janvier, puis devant le juge d’instruction, le 9 mars suivant, l’informaticien de 34 ans avait admis l’avoir tuée « accidentellement » à l’occasion d’une dispute qui avait mal tourné.

Le mari accuse le beau-frère d'Alexia et évoque un complot familial

Cette fois, il livre une toute autre version des faits impliquant directement la famille d'Alexia. Maître Jean-Marc Florand, l'avocat des parents d'Alexia, interviewé ce jeudi 5 juillet sur RTL, estime qu'il existe des incohérences dans la nouvelle version de Jonathann Daval, tout comme il y en avait dans celle où il avouait le meurtre. Il n'exclut pas qu'il ait eu un complice, mais pas dans la famille de la victime.

Maître Florand s'emporte : « C'est le comble de l'horreur qu'on les accuse (...) d'y avoir participé.» Au final, Jonathann Daval a affirmé lors d'une audition le 27 juin dernier que Grégory, le beau-frère d'Alexia, l'aurait accidentellement étranglée lors d'un dîner en famille chez les parents de celle-ci. Selon Jonathann, la famille aurait conclut un « pacte secret.»  pour cacher la vérité. La sœur, le beau-frère et les parents d'Alexia Daval ont été entendus par un juge d'instruction mercredi 4 juillet. 

À lire aussi : Meurtre d'Alexia Daval : Jonathann nie avoir brûlé le corps de sa femme