Une étude CSA pour le principal syndicat des praticiens, montre une forte diminution du délai d’attente pour un rendez-vous chez un ophtalmologiste.

Près de trente jours en moins qu’en 2016-2017

Les patients doivent toujours patienter mais moins qu’avant. Il ne faut désormais attendre que 55 jours pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste, contre 80 jours en 2016-2017. Une progression d’environ un mois, selon une enquête CSA pour le Snof, le principal syndicat de la profession.

Pour les besoins de l’enquête, l’institut de sondage a passé des « appels mystères » chez 2.000 ophtalmologistes, soit près de la moitié de docteurs que compte la profession. Pour un nouveau patient, hors cas urgents, le rendez-vous ne sera obtenu qu’après 55 jours d’attente en moyenne. Pour un  « contrôle périodique de la vue », le délai s’étend jusqu’à 68 jours si le rendez-vous est pris par téléphone et 61 jours sur internet.

Objectif zéro délai en 2022

« Les délais se sont nettement réduits », a réagi le président du Snof, Thierry Bour, dans un communiqué. La profession était jusque là très mal classée, derrière les cardiologues (50 jours), depuis qu’une étude publiée en octobre 2018 démontrait qu’un patient devait attendre 80 jours entre 2016-2017 pour consulter un ophtalmologiste.

Le Snof a fixé ses objectifs : « zéro délai en 2022 ». Le syndicat compte s’appuyer sur les rendez-vous en ligne et a demandé au gouvernement d’augmenter le contingent d’internes en ophtalmologie à hauteur de 50 postes supplémentaires par an.

À lire aussi : Cdiscount propose des lunettes de vue à prix cassé