Une Américaine allaitant son fils dans un restaurant au Mexique qui s’est vu prier de « se couvrir » a choisi de prendre cette demande au pied de la lettre : elle a couvert son visage avec un bout de tissu.

« Se couvrir » en allaitant : aussitôt dit, aussitôt fait

L’allaitement en public continue de faire débat. Fin juillet 2018, une scène s’étant produit dans un restaurant de Cabo San Lucas (Mexique) a été immortalisée en photo et partagée sur Facebook. La publication a depuis été partagée 209 000 fois et a recueilli 17 000 commentaires.

Sur cette photo qui a fait tant parler d’elle, on voit Melanie Dudley, 34 ans, habitante d’Austin (État du Texas), en vacances avec son mari, ses jumeaux âgés de 4 ans et son dernier né de 4 mois. La femme, un morceau de tissu sur le visage, est en train d’allaiter son bébé. Selon Yahoo Lifestyle, dont les journalistes ont contacté Melanie Dudley, elle a choisi elle-même de couvrir son visage après qu’un employé du restaurant lui a demandé de « se couvrir ». Le résultat a été immédiatement immortalisé par son mari, dont la sœur, avec l’accord de Melanie Dudley, a partagé sa photo sur son Facebook.

Rien ne remplace l’allaitement maternel

Même si cette coïncidence est due au hasard, ce fait divers s’est produit l’avant-veille du début de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, dont le but est précisément de rappeler les bienfaits d’un allaitement naturel pour la santé de l’enfant. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande en effet l’allaitement maternel comme l’unique alimentation du bébé dès la naissance, ainsi que son maintien pendant les 6 premiers mois.

Et des progrès restent en effet à faire, puisque selon les données de l’OMS et de l’UNICEF, 78 millions de nouveaux-nés (soit 3 sur 5) ne sont pas allaités au sein dans l’heure qui suit leur naissance, ce qui augmente leur risque de décès et de maladies et réduit leur probabilité d’être allaités par la suite.

Vous aimerez aussi - Allaiter : les obstacles et comment les surmonter