Après avoir affirmé qu'il avait tué Maëlys par accident, l'assassin autoproclamé de la petite fille a refusé de s'expliquer devant le juge d'instruction, ce jeudi 22 février 2018.

Nordhal Lelandais reste silencieux devant le juge

L'avocat des parents de la petite Maëlys est à bout de nerfs, comme, sans doute, les parents de l'enfant. Après avoir finalement reconnu qu'il avait tué la petite fille, en affirmant qu'il s'agissait d'un accident, après avoir conduit les gendarmes et le juge d'instruction à l'endroit où il avait déposé le corps, voici que Nordahl Lelandais refuse de parler. 

Reçu en audition huit jours après l'aveu du meurtre, l'assassin de la petite fille n'a tout simplement pas dit un mot devant le juge. Celui-ci n'a pu que constater que l'audition était tout bonnement impossible et a mis fin à la séance au bout de seulement dix minutes. Pourtant, les parents de la petite victime espéraient que cette audition permettrait d'en savoir plus sur les circonstances du drame, ce qui pourrait les aider à faire leur deuil. Peine perdue. 

Les parents de Maëlys attendent de savoir ce qui s'est passé

Pour ne rien arranger, Nordhal Lelandais est hospitalisé depuis vendredi dernier à la prison de Lyon-Corbas (Rhône), dans la section psychiatrique de l'établissement où il est surveillé en permanence afin d'éviter qu'il n'attente à ses jours.

Il est probable que son état de stress et de fatigue psychique, associé au traitement à base d'anxiolytiques, ne facilite pas le travail du juge d'instruction. Le prévenu n'étant pas dans les meilleures dispositions mentales pour collaborer avec la Justice...