S'il a reconnu avoir étranglé son épouse Alexia, Jonathann Daval, de nouveau été entendu par le juge d'instruction dans la matinée du mercredi 27 juin, a nié avoir brûlé son corps.

Jonathann nie avoir brûlé le corps de sa femme Alexia

Jonathann Daval a été de nouveau entendu par le juge. L'informaticien de 34 ans, qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité, nie toujours avoir brûlé le corps de son épouse, retrouvée morte, dans le bois d’Esmoulins, non loin du domicile du couple, en Haute-Saône.

Pour rappel, Jonathann Daval a été mis en examen, le 30 janvier, pour  « meurtre sur conjoint ». Il avait ensuite reconnu avoir tué Alexia Daval, 29 ans, lors d'une dispute conjugale, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, au domicile du couple à Gray-la-Ville. Il avait affirmé en garde à vue qu'il ne « voulait pas » la tuer, mais qu'ils en étaient venus aux mains et qu'il avait étranglé Alexia en tentant de la « maîtriser ».

Une possible complicité

L'avocat de la famille de la défunte s'agace dans le Bien Public : « En l’état, le dossier pose plus de questions qu'il n’apporte de réponses ! On a le sentiment que les choses se délitent […]. Il manque le principal : la chronologie des faits, le mobile, le mode opératoire, l’avant et l’après. On est loin de la vérité objective, vu la faiblesse des aveux. M. Daval s’est exprimé, mais sa voix porte peu ».

Finalement, le mari a donc maintenu sa première version des faits devant le juge selon les informations du quotidien Le Parisien. Et ce scénario détaillé par Jonathann Daval relance la thèse d'une possible complicité. Aucun autre élément n'a filtré sur cette nouvelle audition du mari d'Alexia Daval.

À lire aussi Meurtre d'Alexia Daval : la famille parle de deux deuils suite aux aveux de Jonathann