C'est le quotidien Le Monde qui vient de lever le lièvre. Un décret destiné à modifier les règles régissant les forêts protégées est actuellement en cours d'examen par le gouvernement. 

Autoriser les fouilles et l'exploration minière dans certaines forêts

S'il était signé par les ministres concernés, dont ceux de l'Agriculture, et de l'Environnement, ce décret pourrait autoriser « les travaux nécessaires à la recherche et l’exploitation souterraine des ressources minérales revêtant un intérêt national ou régional, telles que les substances de mines et certaines substances de carrières ». Le décret prévoit aussi d'autoriser les fouilles archéologiques.

Pourtant, ces forêts sont protégées par le code forestier ! Interpellé par les associations de défense de l'environnement, le gouvernement répond que le texte vise en fait à étendre le régime de protection à des forêts qui n'étaient pas sauvegardées jusqu'à présent, ce qui laisse dubitatifs les écologistes.

Des fouilles archéologiques en forêt, sans cadre légal

La forêt de Haye, près de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, est ainsi citée en exemple. Elle n'est pas protégée, et des fouilles archéologiques y sont pourtant menées, sans encadrement, faute de protection justement.

Aux dernières nouvelles, d'après Le Monde, le gouvernement envisage de modifier le projet de décret, pour éviter qu'il ne soit mal interprété... ou détourné de son objectif initial. 

À lire aussi : Déforestation : l’équivalent d’un terrain de football disparaît toutes les 7 secondes en Amazonie