Deux jours après le drame qui a vu deux immeubles s'effondrer rue d'Aubagne à Marseille, le bilan s'est encore alourdit. Une sixième victime a été découverte dans les décombres.

Marseille : le risque d'un effet domino rue d'Aubagne

Ce sont désormais six corps sans vie qui ont été retrouvés dans les décombres des deux immeubles rue d'Aubagne, à Marseille. Trois jours après le drame, les hypothèses fusent, pour expliquer l'effondrement de l'immeuble. Du côté de la municipalité, les très fortes pluies de ces derniers jours sont présentées comme pouvant être un élément déclencheur de l'affaissement d'un des deux immeubles, qui aurait entraîné dans sa chute le deuxième. 

Mais en ville, les habitants, eux, rappelent que cela faisait déja longtemps que les immeubles en question étaient pointés du doigt pour leur vetusté. Un rapport officiel, publié en 2015, classait d'ailleurs déjà cette immeuble dans la liste de ceux considérés comme étant à risque. L'auteur du rapport, interviewé par plusieurs médias, dénonce le « déni » dans lequel la mairie de Marseille s'est enfermé après la remise de son rapport, alors qu'il préconisait des mesures d'urgence. 

100 personnes à reloger d'urgence, la Justice saise

Le problème est d'autant plus sérieux qu'aux dernières nouvelles, mercredi soir, les fouilles des décombres étaient suspendues, car les immeubles voisins menacent à leur tour de s'effondrer. Les marins-pompiers se sont donc retirés pour établir un périmètre de sécurité. La centaine d'habitants des immeubles effondrés et alentours dorment pour l'instant dans un gymnase de la ville, en attente d'être relogés. 

Du côté de la Justice, une enquête est désormais ouverte. Elle devra déterminer notamment quel immeuble a commencé à fléchir en premier, et emporté l'autre dans sa chute, mais aussi bien entendu déterminer les responsabilités dans ce drame qui a malheureusement provoqué plusieurs décès. 

À lire aussi Un cratère se forme sur une plage de la Promenade des Anglais