Marseille a obtenu ce mardi 22 mai le balai d'or de la ville la plus sale de France, lors d'un concours organisé par RMC.

Marseille, élue ville la plus sale de France

Marseille, sa Bonne-Mère, son Vieux-Port... et ses poubelles ! La cité phocéenne a remporté le balai d’or de la ville la plus sale de France. Elle a en effet été désignée gagnante d’un concours lancé par l’émission Radio Brunet sur RMC, après un vote sur Internet. Montreuil et Paris complètent le podium.

Sans rancune, la vice-présidente à la propreté à la métropole d’Aix-Marseille Provence Monique Cordier, s'est vu remettre ce titre ce mercredi 23 mai. Pourtant elle ne le trouve pas « représentatif », notamment parce que les votes se faisaient en ligne. L’élue a toutefois saisi cette occasion pour expliquer ses actions et tenter de redorer l'image de sa ville.

Des actions mises en place par la municipalité pour lutter contre les incivilités

Ainsi, elle a expliqué comment Marseille luttait contre les incivilités ou les décharges sauvages. Il y a quelques mois, la ville a par exemple décidé qu'il ne devait plus y avoir aucun déchet dans un rayon de 40 mètres autour de bennes après le passage des agents de nettoyage.

Pour rappel, pour tenter de mettre fin aux incivilités, la mairie a créé une police de la propreté payée par la Communauté urbaine. 31 agents sillonnent la ville avec leur propre uniforme. Ils sont assermentés et habilités à relever les infractions au code de l'environnement et de la santé publique. Le coût du PV : 35 euros.

Lisez : Les déchets flottant en mer enfin répertoriés sur une carte