Vous sentez que vous avez pris un peu de poids ? Cela n’est peut-être pas qu’une simple impression. En effet, une étude américaine révèle que dès le mois d’octobre, les kilos ont tendance à augmenter.

Une saison propice à la prise de poids

On dit souvent qu’il y a une saison pour les régimes et la perte de poids, mais il existe aussi une saison pour la prise de poids. C’est ce que montre une étude menée par l’Université de Cornell, à New York. Les statistiques de cette étude indiquent que la phase de prise de poids démarre à compter du 10 octobre et atteint son pic après le Nouvel An.

Cependant, les kilos pris pendant cette période ne partent pas si facilement. Le Professeur Brian Wansink de l’Université de Cornell indique que « les kilos pris pendant environ 10 semaines, vont mettre 5 mois à partir ». D’autres études ont confirmé ce constat, en mentionnant que les kilos pris durant les fêtes s’installent sur le très long terme.

Personne n’échappe réellement à la prise de poids hivernale

Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs ont étudié les datas de 3 000 balances connectées aux États-Unis, au Japon et en Allemagne. Ils en ont déduit que la prise de poids fluctue d’uniquement 1 % en Allemagne, et 0,7 % au Japon et aux États-Unis.

Les experts affirment que la baisse des températures et le raccourcissement des journées amènent les personnes à se réfugier davantage dans la nourriture, et notamment les aliments gras. Cette alimentation est aussi une question de culture, puisque peu de personnes sont habituées à manger des salades et des fruits en hiver. 

À lire aussi : Évitez le blues de l'hiver !