600 000 personnes âgées seraient victimes de maltraitance, qu’elle soit psychologique, physique ou relève de l’abus financier. Depuis 2008, elles peuvent appeler un numéro vert, le 3977, afin de bénéficier de l’écoute et de l’aide de psychologues. 

600 000 personnes âgées maltraitées

D’après les chiffres de l’association Alma France, 5 % des personnes de plus de 65 ans et 15 % des personnes de plus de 75 ans souffrent de maltraitance en France. Cela représente au total 600 000 personnes. Et l’on peut craindre que ces chiffres connaissent de fortes hausses sous l’effet du vieillissement de la population.

En 2008, la Fondation 3977 a mis en place un numéro vert, le 3977, destiné à venir en aide aux personnes âgées ou handicapées victimes de maltraitance. Chaque année, des milliers de personnes contactent ce numéro : en 2016, 29 610 appels ont été recensés par la Fondation 3977, un chiffre en hausse de 21 % par rapport à 2014.

Une maltraitance psychologique et physique

La violence psychologique est le principal type de maltraitance subie par les personnes âgées : elle représente près d’un tiers des cas (29,1 %). Arrivent ensuite la maltraitance physique, les abus financiers et la négligence passive, qui correspond à une maltraitance non intentionnelle, liée à une fatigue ou à une mauvaise connaissance de l’entourage de la personne âgée. Dans 55 % des cas, la maltraitance est commise par l’entourage familial (fils, filles, conjoints) et dans 32 % des cas, par l’entourage professionnel (personnel soignant à domicile ou dans les maisons de retraite). Enfin, les maltraitances sont plus fréquentes à domicile (73 % des cas).

Les écoutants de la Fondation 3977 sont tous des psychologues : ils sont là pour écouter la personne âgée, l’aider à surmonter ses angoisses, sa solitude, mais aussi pour lui apporter des solutions concrètes, en la dirigeant vers une association qui la prendra en charge près de chez elle. 

À lire aussi : La Poste rend désormais visite aux personnes âgées