Les ventes de tabac affichent une baisse de 9,2% sur la période janvier-juillet 2018, comparé à la même période en 2017.

Ventes de tabac : de nouvelles baisses à prévoir ?

Forte baisse des ventes de cigarettes en France : sur un an, les volumes écoulés par les buralistes ont chuté de 9%, annonce la Direction générale des Douanes. Rappelons qu’en un an, les prix des cigarettes ont progressé de 1 euro en moyenne, alors qu’ils avaient stagné pendant trois années consécutives (2014-2016). Si cette baisse de la consommation est effectivement la conséquence de la hausse des prix, on peut supposer que les ventes continueront à baisser dans les prochaines années. En effet, le prix moyen du paquet devrait passer à 10 euros en 2020.

Cette baisse de 9% survient après une hausse de 15% sur la période janvier-juillet 2017, comparé à janvier-juillet 2016. Ce phénomène pourrait s’expliquer par le fait que certains fumeurs avaient décidé de se faire un stock de cigarettes en prévision des augmentations annoncées.

Ne pas dépenser d’argent en cigarettes est le meilleur moyen d’épargner

Toujours est-il qu’arrêter de fumer est un bien meilleur moyen d’alléger la facture. En effet, l’argent qui ne sera plus dépensé en achat de cigarettes pourra être épargné, vous constituant un capital important.

Pour faire simple, disons que vous fumez un paquet tous les deux jours, le paquet coûtant 8 euros. Multiplions ce chiffre par 15 (nombre de jours dans le mois où vous achetez un nouveau paquet), ce qui nous fait une dépense de 120 euros par mois. En évitant de dépenser cette somme tous les mois et en la plaçant avec la même assiduité sur, par exemple, un contrat d’assurance-vie rapportant 4% annuels, au bout de 20 ans de dépôts mensuels de 120 euros vous aurez un capital de 44 066 euros. Grâce à une longue durée et une régularité des dépôts irréprochable, vous pouvez donc vous constituer un capital non négligeable… tout en préservant votre santé !

Vous aimerez lire aussi : Cigarette : savez-vous vraiment ce que vous fumez ?