Pour ou contre les vaches à cornes ? Voici comment pourrait être résumée la question posée aux Suisses, qui devront voter le 25 novembre prochain pour la mise en place ou non de nouvelles subventions pour les paysans qui choisissent d'élever des vaches à cornes.

De nombreux éleveurs pratiquent l’écornage des vaches par mesure d’économie

Le saviez-vous ? Les cornes des vaches permettent entre autres aux vaches de respirer, de réguler la température de leur corps, de se laver et sont un indicateur de leur santé. C’est ce que nous apprennent nos confrères suisses du quotidien 24heures.ch. « La corne des vaches n'est pas un os mort et nu », explique Anet Spengler, responsable du groupe sélection animale de l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL). 

Si certaines races de vaches n’ont naturellement pas de cornes, de plus en plus d’éleveurs pratiquent l’écornage de leurs bêtes, pour des raisons d’économie et de commodité. En Suisse, cette pratique, pouvant impliquer des modifications dans le développement du cerveau des animaux, révolte certains paysans, qui choisissent d’élever les vaches à cornes, craignant qu’à terme, elles disparaissent. 

Élever des vaches à cornes coûte plus cher

Afin d’assurer le confort des bêtes, qui peuvent se blesser mutuellement avec leurs cornes, ainsi que leur sécurité, les éleveurs d’animaux à cornes doivent investir dans de plus grands enclos pour ne pas avoir à les attacher, ce qui leur revient donc plus cher. 

En Suisse, les électeurs sont ainsi appelés à se prononcer le 25 novembre prochain lors d’une votation fédérale "pour la dignité des animaux de rente agricole", sur la possibilité pour les éleveurs des vaches à cornes de bénéficier ou non de subventions supplémentaires. Réponse à la fin du mois !

À lire aussi Faire du gaz avec des bouses de vache : le gouvernement promeut la méthanisation