Selon une enquête de l'Insee publiée mardi 6 février, les personnes les plus riches ont une espérance de vie bien plus élevée que les personnes les plus modestes.

Treize années supplémentaires d'espérance de vie pour les hommes les plus riches

L'argent ne fait pas le bonheur, mais il permettrait de vivre plus longtemps. Selon une étude publiée ce mardi 6 février par l'Insee et qui s'appuie sur des données couvrant les années 2012 à 2016, « plus on est aisé, plus l'espérance de vie est élevée ». Ainsi, les hommes les plus riches, qui représentent 5 % de la population, peuvent espérer vivre jusqu'à 84,4 ans, soit treize années de plus que les plus modestes. 

Les femmes, elles, ont une situation tout autre puisqu'elles vivent généralement plus longtemps. « Celles dont le niveau de vie se situe parmi les 70 % les plus aisées ont une espérance de vie plus longue que les hommes parmi les 5 % les plus aisés », précise l'Insee. Les femmes riches vivraient huit ans supplémentaires par rapport aux populations modestes.

Les ouvriers plus souvent exposés que les cadres

En effet, le manque d'argent peut limiter l'accès aux soins et donc influer sur l'état de santé. En outre, les personnes aux revenus plus élevés ont souvent un travail moins contraignant et moins soumis aux risques professionnels (accidents, maladies, etc.). Selon les statistiques, les ouvriers sont plus souvent exposés que les cadres.

Enfin, les moins diplômés ont souvent des habitudes qui peuvent nuire à leur santé. Les résultats de cette étude démontrent ainsi que les plus modestes fument davantage. Pour autant, rappelle l'Insee, l'aisance financière ne s'explique « pas seulement par le niveau d'éducation » et au final « avec ou sans diplôme, plus on est aisé, plus l'espérance de vie augmente ».

À lire aussi Espérance de vie : les femmes vivent plus longtemps, mais en mauvaise santé