Cet été, après une promenade en forêt, il est fort probable que vous reveniez avec des tiques logées sous votre peau. Petit tour des précautions à prendre en cas de piqûre.

La tique, vecteur de la maladie de Lyme 

Avec l’arrivée des beaux jours, un petit animal discret mais pas anodin pour la santé refait lui aussi son apparition : la tique. De la taille d’une tête d’épingle, parfois même plus petite, elle loge sa tête sous votre peau afin de se nourrir de votre sang. Sa piqûre qui peut parfois ne pas être remarquée pose néanmoins problème pour la santé. La tique peut en effet transmettre la maladie de Lyme déclenchée par une bactérie : la Borrélia.

La maladie de Lyme peut engendrer des troubles graves. Les signes apparaissent dans les 3 à 30 jours après la piqûre, d’abord sous la forme d’un érythème migrant, une plaque rouge qui s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre et disparaît en quelques semaines ou mois. À noter que la présence d’un érythème n’est pas systématique. Aussi, en cas de symptômes grippaux, de paralysie faciale ou de fatigue inhabituelle, même plusieurs mois après la piqûre, rendez-vous chez votre médecin afin qu’il fasse effectuer un test et vous propose un traitement adapté.

Inspecter, ôter, désinfecter, surveiller et signaler

Après une promenade en forêt, dans des herbes hautes ou au parc, effectuez une inspection méticuleuse de tout votre corps en particulier au niveau des zones chaudes et humides (cuir chevelu, région génitale, aisselles, derrière les oreilles, nombril…). Pas de panique si vous avez été piqué, vous pouvez l’enlever vous-même.

Seule précaution, ne pas arracher la tique avec vos ongles car sa tête risquerait de rester sous votre peau. Utilisez un tire-tique ou à défaut, une pince à épiler et saisissez la tique à la base puis tournez doucement jusqu’à ce que la tête se décroche. Désinfectez ensuite avec un antiseptique et débarrassez-vous d’elle en la déposant sur un scotch qui ira à la poubelle par exemple. Surveillez une éventuelle apparition de symptôme.

N’hésitez pas à participer au projet de science participe Citique en signalant votre tique et permettre ainsi aux scientifiques de faire avancer la recherche. Vous pouvez effectuer votre signalement grâce à une application android et iOS mais aussi l’apporter dans un point de collecte afin de fournir des échantillons aux chercheurs.

Lire aussi : Les tiques peuvent vous rendre allergique à la viande