Selon une étude publiée dans la revue Clinical Gastroenterology and Hepatology, manger du poisson gras trois fois par semaine serait un moyen de réduire les risques de développer un cancer des intestins.

Cancer colorectal : manger du poisson trois fois par semaine permettrait de réduire les risques

Les poissons gras, comme le saumon ou les sardines, riches en Oméga 3, sont souvent salués pour leurs bienfaits sur la santé. En effet, des études scientifiques ont déjà prouvé leur efficacité pour réduire les risques de maladies cardiaques et protéger contre les dégénérescences mentales

Cette fois, des travaux menés sur plus de 470.000 participants par l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer ont prouvé que manger du poisson trois fois par semaine permettrait de réduire les risques de développer un cancer des intestins. Les conclusions ont été publiées dans la revue Clinical Gastroenterology and Hepatology. 

Un cancer fréquent en France

Ainsi, chez les personnes mangeant régulièrement du poisson, le risque de développer un cancer colorectal diminuerait de 12% par rapport à celui des personnes ne mangeant pas de poisson. Une bonne nouvelle puisque, en France, le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent chez les hommes, le 2ème chez les femmes, selon les chiffres de l’Institut National du Cancer. Cependant, cette étude doit en appeler d'autres pour pouvoir confirmer tous ces résultats.

Une autre étude menée sur 500.000 volontaires dans 10 pays, et dont les résultats ont été publiés le 15 juin dans la revue Journal of National Cancer Institute avait déjà démontré que manger du poisson tous les deux jours réduit de 40% le risque de développer ce cancer, en comparaison à une consommation de moins d'une fois par semaine

À lire aussi : 5 bienfaits santé du jardinage