L'après-midi du mercredi 12 mai a été particuliérement agitée pour les habitants des départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne, de l'Oise et de la Seine-Maritime.

Des orages violents ont frappé plusieurs coins de ces départements, provoquant, par endroits, des inondations. C'est le cas par exemple à Angers, où plusieurs rues de la ville ont été submergées par 30 à 50 centimètres d'eau, couvrant quasiment totalement les roues des voitures. Les pompiers ont dû intervenir 140 fois dans la soirée, et la circulation automobile a été fortement perturbée dans la ville pendant plusieurs heures.

 

Des dégats mais pas de blessés

 

Ces orages impressionnants, qui ont aussi frappé la ville de Quimper, où les pompiers ont dû intervenir également plusieurs dizaines de fois pour des caves inondées ou des automobilistes coincés par la pluie, n'ont heureusement pas fait de victimes, mais potentiellement des dégats.

Rappelons que tous les contrats d'assurance habitation prennent en charge les dégats provoqués par les inondations, indépendemment d'une déclaration de catastrophe naturelle. Ils financent également les frais de pompage, nettoyage et remise en état, en plus d'indemniser les biens abîmés ou détruits.