Alors que 71 % des Français pensent être bien assurés contre les accidents de la vie courante, ils ne sont que 15 % à l’être réellement.

Accidents de la vie courante : une assurance insuffisante

Alors que s’ouvre bientôt la période estivale propice aux accidents, une enquête réalisée par l’institut Yougov pour la compagnie d’assurance MAIF révèle que les Français sont insuffisamment couverts face aux accidents de la vie quotidienne. L’étude montre également un décalage important entre la perception qu’ont les assurés de leur couverture et la réalité : si 71 % des personnes interrogées estiment être bien protégées contre les risques du quotidien, elles ne seraient que 15 % à l’être réellement.

Une perception erronée, qui résulte probablement d’une mauvaise information sur le type de risques couverts par les compagnies d’assurance. Ainsi, selon la même enquête, 55 % des Français formulent le souhait d’être davantage informés sur le sujet.

20 000 décès par an

Les accidents de la vie courante sont définis par Santé publique France comme « les traumatismes non intentionnels qui surviennent dans un cadre domestique (à la maison, ou dans ses abords immédiats) ou à l’extérieur (dans un magasin, sur un trottoir…), dans un cadre scolaire, lors d’une pratique sportive, etc ». Ne sont donc pas inclus les accidents survenant sur le lieu de travail.

Chaque année, les accidents de la vie courante sont responsables de 20 000 décès en France. Sans aller jusqu’à la mort, ils occasionnent  5 millions de recours aux urgences hospitalières par an et peuvent parfois avoir des conséquences lourdes, comme le handicap.