Les Français boudent le pain. Régimes alimentaires, prix de la baguette ou encore réduction du temps accordé au petit-déjeuner sont autant de raisons invoquées pour expliquer cette baisse constante de la consommation de pain des Français.

Les femmes délaissent le pain au profit de leurs régimes


Les Français abandonnent leur traditionnelle baguette et leurs pains de campagne. Selon les chiffres de l'Association nationale de la meunerie française (ANMF) publiés récemment, les Français ont consommé 120 grammes de pain par jour et par personne en 2015, soit neuf grammes de moins que l'année précédente.


Quelles conclusions tirer de ces chiffres ? L'ANMF souligne dans un premier temps le grand nombre de régimes alimentaires qui préconisent une faible consommation de pain. Cette explication se traduit en chiffres. La baisse de consommation de pain est en effet plus importante chez les femmes, qui en consomment 80 à 90 grammes par jour, que chez les hommes (140 grammes).


Le pain reste un symbole de la culture française


Les Français passeraient également moins de temps devant leur petit-déjeuner. Or, c'est ce moment de la journée qui est particulièrement favorable à la consommation de pain. L'augmentation du prix de la baguette est également sans doute un frein pour certains consommateurs.


Cette baisse n'est toutefois pas récente et depuis 2003, la consommation quotidienne de pain des Français a baissé de 30 grammes. Depuis 1950, les Français ont divisé leur consommation par trois. La baguette est-elle alors toujours un symbole de la culture française ? Assurément, répondent cependant les Français qui restent encore aujourd'hui 90 % à toujours avoir du pain chez eux et 51 % à affirmer ne pas pouvoir s'en passer. Ils ne sont toutefois pas près de concurrencer leurs voisins Allemands, qui ont récemment tenté de faire reconnaître leur pain au patrimoine mondial de l'Unesco, ou les Turcs, qui consomment pas moins de 270 grammes de pain par jour et par personne.