Rendre des copies propres avec une écriture lisible semble ne pas être une sinécure pour les étudiants anglais. À Cambridge, on a décidé d’arrêter d’écrire à la main lors des examens.

À cause de l'ordinateur, les étudiants ne savent plus écrire

L’écriture serait-elle en train de disparaître ? Avec l’arrivée des ordinateurs et des tablettes tactiles, on pourrait se poser la question, puisqu’ils sont désormais utilisés dans des situations de prise de notes notamment dans les salles de cours. En effet, ces outils numériques ont un énorme avantage : ils permettent d’obtenir un contenu propre et facile à corriger pour les enseignants.

Il existe pourtant un revers à la médaille : les étudiants ne sont plus capables d’orthographier correctement les mots et sont incapables d’écrire proprement. Leurs écritures sont devenues sales, illisibles. Même dans de prestigieuses écoles on s’inquiète de ce phénomène.

L'université de Cambridge abandonne l'écriture manuelle pour les examens

À Cambridge, une université anglaise fondée en 1209, la tradition séculaire qui consiste à écrire manuellement est en train disparaître, nous rapportent nos confrères du Telegraph. Pour éviter aux étudiants de devoir revenir lire leurs réponses aux correcteurs qui n’arrivent pas à les déchiffrer, les examens ne se feront plus sur un papier écrit à la main.

C’est une « transition inévitable » estime Sir Anthony Seldon, le président de l’université de Buckingham. Pourtant, écrire ses cours à la main permet de faciliter la mémorisation, un avantage non négligable. Certains se demandent pourquoi au lieu de généraliser les ordinateurs on ne résoudrait pas le problème différemment, en réapprenant à écrire...