Vous ne connaissez pas les dugongs ? Il s'agit pourtant d'un de ces rares mammifères marins, proches des lamantins, que l'on appelle aussi "vaches marines".

Dugong : une espéce protégée au niveau mondial

Les dugongs font 3 à 4 mètres de long, et vivent au large de l'Australie, de la Nouvelle-Calédonie, et curieusement, une colonie a également été repérée... au large des Émirats Arabes Unis ! Quelques dizaines d'individus vivraient également en Malaisie, au Kenya ou au Mozambique, mais vu leur nombre, les risques de les voir disparaître très rapidement sont à leur maximum. 

Autant dire que les quelques centaines d'individus vivant en Nouvelle-Calédonie suscitent l'inquiétude des associations de protection de la nature, et en particulier du WWF. Selon plusieurs études, les dugongs locaux sont victimes de braconnage, et plusieurs corps repéchés portaient des marques d'agressions humaines. 

700 à 800 dugongs au large de la Nouvelle-Calédonie 

Les dugongs sont pourtant une espéce protégée, tant au niveau mondial, que par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Le problème, c'est que les femelles dugong ne donnent naissance à un petit que tous les 4 ou 5 ans, et que leur maturité sexuelle est atteinte à l'âge de 10 ans. Vu leur espérance de vie, allant de 60 à 70 ans, elles peuvent espérer donner naissance à 5 ou 6 petits. 

Les autorités locales rappellent que la chasse au dugong, et la consommation de sa viande, sont totalement interdites, et que les contrevenants sont passibles de fortes peines d'amende. 

À lire aussi : Birmanie : les éléphants menacés, 20 tués en 2017