Un travail de synthèse gigantesque a été entrepris par trois chercheurs afin de répertorier les zones des océans où flottent des déchets.

Un projet étonnant effectué depuis un bureau

Pour mettre au point une carte des déchets, pas vraiment besoin d'aller sur place ! Cette affirmation paraît incroyable, mais c'est ce que viennent de prouver trois chercheurs allemands qui ont réalisé cet exploit scientifique. Melanie Bergmann, Lars Gutow et Mine Tekman de I'Institut Alfred Wegener, un centre de recherches polaires et marines situé à Bremerhaven (Allemagne), ont analysé 1 249 publications scientifiques afin de construire deux cartes : une carte de la distribution des plastiques et autres déchets se trouvant dans l'océan, et une autre montrant les intéractions entre les déchets et les créatures pour qui c'est leur habitat naturel.

Le plastique est le type de déchet le plus fréquemment rencontré, surtout à la surface. En revanche, sur le fonds marin, on trouve plus souvent du métal et du verre.

8 millions de tonnes de déchets dans les océans

Les chercheurs attirent particulièrement notre attention sur les microparticules de plastique de moins de 5 mm de diamètre qu'on rencontre en analysant l'eau des océans. Ces particules proviennent de l'industrie chimique et entrent dans la composition de dentifrices, de savons, de gels nettoyants et de produits d'entretien. 8 mille milliards de ces particules seraient rejetées dans la mer rien qu'aux États-Unis.

Ces pièces minuscules de plastique sont sources d'un risque majeur, car elles se décomposent très lentement et sont avalées par les poissons. À travers le monde, 8 millions de tonnes de plastique seraient déversées chaque année dans les océans, principalement par les populations littorales.

À lire aussi : Déchets vs poissons 2050