Un accord a été signé la semaine dernière entre la société américaine Hyperloop One et les Émirats Arabes. Il sera prochainement possible de faire le trajet entre Dubaï et Abou Dhabi en moins de 12 minutes, grâce à ce mode de transport ultrarapide.

12 minutes pour faire le trajet entre Dubaï et Abou Dhabi

Mardi dernier, la société américaine Hyperloop One et l’Autorité des routes et des transports (RTA) ont signé un accord dans l’objectif « d’évaluer la faisabilité de la construction » de ce nouveau transport révolutionnaire, pouvant relier de longues distances en un temps réduit.

Si, aujourd’hui, le trajet entre Dubaï et Abou Dhabi met 1h50 en voiture, il pourrait se faire en seulement 12 minutes avec Hyperloop. Selon les promoteurs, le réseau pourrait ensuite être étendu à la région et le trajet entre Dubaï et Ryad, la capitale saoudienne mettrait 50 minutes. Aucune date n’est pour l’instant ressortie concernant la mise en place d’un tel système, mais Rob Lloyd, le patron de la compagnie américaine, affirme qu’il est possible de construire un Hyperloop en cinq ans aux Émirats.

Des capsules propulsées à très grande vitesse

Le projet Hyperloop a commencé en 2013 à l’initiative d’Elon Musk, fondateur de Tesla Motors et SpaceX. Six accords sont déjà signés en Californie et en Slovaquie notamment. Ce mode de transport futuriste permettrait de propulser à plus de 1 000 km/h des capsules dans un tube sous vide, fonctionnant grâce à des panneaux solaires.

Un premier essai du système de propulsion électromagnétique a déjà été effectué en mai dans le désert américain du Nevada pour une future commercialisation en « 2020-2021 », selon Josh Giegel, responsable de l’ingénierie de la firme créée en 2014. Les capsules ont même atteint la vitesse de 1.200 km/h.