Dans le nord de la Californie, aux États-Unis, le barrage d’Oroville est devenu une menace pour les habitants, qui sont plusieurs dizaines de milliers à fuir la région pour se mettre à l’abri d’une éventuelle rupture.

Les chutes de pluie de ces derniers jours responsables d’une importante montée des eaux

Les habitants des environs d’Oroville, près de Sacramento, en Californie, sont encore dans l’incertitude, sous la menace de l’effondrement du plus grand barrage du pays, construit en amont de leur commune et qui menace de s’écrouler.

Depuis quelques jours, les autorités ont émis une alerte à l’évacuation après que le déversoir auxiliaire d’urgence du barrage a montré des premiers signes de faiblesse. En cause : les intempéries de ces derniers jours, qui ont élevé le niveau d’eau du bassin à un niveau où celle-ci a commencé à s’échapper du couvercle. Le réservoir d’urgence a donc commencé à se remplir jusqu’à un niveau critique.

Des centres d’accueil ouverts pour les habitants évacués

Les autorités du comté de Butte ont enclenché des mesures d’urgence pour faire baisser le niveau d’eau et, en parallèle, pour faire face à cette situation catastrophique, près de 200 000 personnes ont été invitées à quitter leur domicile et sont actuellement en cours d’évacuation.

Le gouverneur de la région a par ailleurs annoncé le déploiement de services de secours dans la région, tandis que des centres d’accueil ont été mis en place à quelques dizaines de kilomètres de la zone en danger.