L'Organisation météorologique mondiale (OMM), qui dépend de l'ONU, lance à son tour un signal d'alarme. La Terre va subir des catastrophes à répétition, au cours du siècle à venir.

Le climat mondial va changer, alerte l'OMM

Les concentrations dans l'atmosphère terrestre de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et de protoxyde d'azote (N2O), trois gaz à effet de serre, ont encore progressé en 2017, révèle l'Organisation météorologique mondiale, dans un rapport qu'elle a rendu public à la mi-novembre.

L'OMM, qui dépend de l'ONU, tire une fois de plus la sonnette d'alarme, dans le sillage du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

De plus en plus de CO2 dans l'atmosphère terrestre

L'étude de l'OMM prévient que l'élévation des températures, provoquée par l'augmentation de la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, va provoquer des dérèglements climatiques très graves pour la planète et l'Homme, au cours des prochaines décennies. 

Comme le rapport des experts du GIEC, le rapport des météorologues de l'OMM appelle à un sursaut des gouvernements pour infléchir la trajectoire. Depuis le début de l'ère industrielle, l'OMM rappelle que la concentration du seul CO2 a augmenté de 146% depuis 1750. Et la moitié de cette augmentation s'est faite au cours des trentes dernières années.

À lire aussi : L’évolution de la concentration de CO2 au cours des siècles