Des chercheurs ont constaté que la caféine était plus efficace que la prise d’un analgésique classique pour limiter la sensation de douleur chez les sujets privés de sommeil.

La privation de sommeil amplifie la sensation de douleur

Dans une étude publiée ce lundi 8 mai 2017 dans la revue Nature Medicine, des chercheurs américains se sont intéressés au lien entre le manque de sommeil et la sensation de douleur, ainsi qu’entre le stress et la sensation de sommeil.

À partir d’expériences menées sur des souris, ils ont constaté que « la privation de sommeil, et non sa fragmentation, chez les souris en bonne santé augmente la sensibilité aux stimuli nocifs (dénommés « douleur ») sans hypersensibilité sensorielle générale. Une perte quotidienne modérée de sommeil conduit à une augmentation progressive de la profondeur du sommeil ainsi qu’à une amplification de la réponse à la douleur, deux phénomènes qui disparaissent après la restauration d’un sommeil normal ».

Manque de sommeil : comment traiter la douleur

Pour soulager la sensation de douleur, les chercheurs ont observé que les analgésiques habituellement prescrits, à base de morphine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, présentaient une faible efficacité chez les sujets privés de sommeil.

En revanche, la caféine présenterait des vertus contre la douleur chez les souris privées de sommeil. « La caféine et le modafinil, deux agents pyscho-stimulants favorisant l’éveil qui n’ont aucun effet analgésique chez les souris reposées, normalisent immédiatement la sensation de douleur chez les souris souffrant d’un déficit de sommeil, sans affecter la profondeur du sommeil », soulignent-ils. À l'avenir, si vous avez enchaîné les nuits trop courtes et voulez soigner votre mal de crâne, vous saurez qu'il vaut mieux opter pour une tasse de café plutôt que de prendre un paracétamol ! 

Vous aimerez aussi : La bière serait plus efficace que le paracétamol contre la douleur