La rentrée 2018 se préparerait sans sécurité sociale pour les étudiants. Le gouvernement, qui avait annoncé vouloir réformer ce régime jugé inefficace, pourrait faire des annonces dans les jours à venir.

Le gouvernement veut en faire plus pour les étudiants

Le régime de sécurité sociale des étudiants vit sans doute ses dernières heures ou, en tout cas, ses derniers mois. Après plusieurs semaines de rumeurs sur le sujet, il semblerait que le gouvernement ait finalement pris la décision de supprimer la délégation de la sécurité sociale étudiante aux mutuelles qui s’en chargent actuellement.

Interrogé sur Europe 1, lundi 9 octobre, le Premier ministre avait donné le ton, alors qu’il s’apprêtait à recevoir les responsables des syndicats étudiants. « Il est clair que l’on peut mieux faire dans l’accompagnement aux études des étudiants, en matière de sécurité sociale mais aussi en matière de santé », avait déclaré Édouard Philippe, estimant par ailleurs que le bilan de la politique de santé envers les étudiants n’était aujourd’hui pas bon. « Les étudiants sont jeunes, et on pense souvent que comme ils sont jeunes, ils sont en bonne santé. En réalité, on a des chiffres qui ne sont pas très bons sur la capacité des étudiants à accéder aux soins. Il y a des actions de prévention à mettre en œuvre, mais aussi des actions de pouvoir d'achat ».

Une réforme de la sécurité sociale étudiante pour septembre 2018

Dans les faits, le rattachement de la sécurité sociale des étudiants au régime général a été entamé en 2015, lorsque la couverture de base des affiliés de la LMDE (acteur principal de l’Assurance maladie des étudiants) a été adossée à la sécurité sociale générale.

Il s’agirait aujourd’hui d’aller encore plus loin et de supprimer cette délégation pour intégrer, en totalité, la gestion de la sécurité sociale étudiante au régime général. Le gouvernement pourrait aller très vite pour appliquer cette réforme et l’on parle d’une mise en place effective pour la rentrée 2018.

À lire aussi Votre carnet de santé en ligne, c’est possible ?