Les tarifs réglementés de l’électricité s’apprêtent à augmenter après des mois de gel. Et la facture risque d’être salée pour les Français concernés.

Après des mois de gel, le prix de l’électricité va augmenter

Après avoir été gelés pendant les mois d’hiver, en pleine crise des Gilets Jaunes, les tarifs réglementés de l’électricité s’apprêteraient à augmenter dès cet été. Invité lors de l’émission Audition publique, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, l’a confirmé, expliquant : « on ne peut pas infiniment repousser [...] cette hausse ».

« Je ne vais pas démentir ce qu’a dit la Commission de régulation de l’énergie (CRE). [...] Comme cela avait été fait au début de cette année, cela sera confirmé cet été », a encore affirmé le ministre. Selon les estimations de la CRE, cette hausse pourrait s’élever à environ 5,9% et impacterait quelques 25 millions de foyers français.

La concurrence devient rude sur le marché de l’électricité

Face à ces hausses, les Français seront sans doute de plus en plus enclin à faire jouer la concurrence entre les fournisseurs d’énergie. En quittant les distributeurs historiques, les foyers peuvent prétendre à des offres attractives qui peuvent faire baisser leurs factures mensuelles.

Toujours selon la Commission de régulation de l’énergie, les tarifs réglementés du gaz sont quant à eux à la baisse. Ce 1er avril, ils ont baissé de 2,2% pour les ménages qui se chauffent au gaz, de 0,7% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et de 1,3% pour ceux qui en ont un usage mixte.

À lire aussi : 30 % des Français renoncent au chauffage, faute de moyens