Les familles ont enfin leur réponse et savent désormais pourquoi leurs proches sont morts dans le crash du vol MH310. Un acte délibéré de la part du pilote.

Vol MH310 : pourquoi l’avion s’est-il crashé ?

Même si l’avion est le mode de déplacement le plus sûr, il arrive que certains appareils se crashent. Malheureusement lorsque ce type d’accident arrive, il y a rarement des survivants. Les familles doivent alors faire leur deuil en attendant de connaître les raisons qui ont provoqué ce drame. C’est en l'occurrence le cas des proches des victimes du vol MH310 qui ont dû attendre quatre ans avant de connaître la vérité.

Souvenez-vous : le 8 mars 2014, un Boeing de la compagnie Malaysia Airlines, reliant Kuala Lumpur et Pékin, disparaissait des écrans des radars. L’Océan Indien avait alors été sillonné sur une surface de 120.000 km² et des débris de l'appareil avaient été retrouvés près de La Réunion. Des recherches qui avaient permis de conclure que l’avion s’était crashé en mer et que ses 239 passagers étaient morts.

Mais pourquoi l’accident s’est-il produit ? Un mystère pour les familles endeuillées qui ont besoin de savoir s’il s’agit d’une erreur de pilotage, d’un attentat en plein vol, d’un problème technique sur l’appareil.

Le pilote a délibérément évité les radars

Au bout de quatre ans, une réponse semble leur être apportée. L’hypothèse la plus probable est celle d'un acte délibéré de la part du pilote, Zaharie Amad Shah, qui aurait voulu se suicider. En effet, selon les experts, ce dernier aurait volontairement évité les radars juste avant le crash. Une manœuvre qui a empêché l’armée de l’intercepter.

Un drame qui rappelle tristement le crash dans les Alpes du Sud du vol 4U9525 de la Germanwings survenu un an plus tard presque jour pour jour, suite à l’acte volontaire du copilote qui avait, lui, voulu mettre fin à ses jours et entraîné ainsi la mort de 150 personnes.

Tourisme : les compagnies aériennes à éviter !