Faut-il consommer du citron pour réduire l’acidité de notre corps ? Le Figaro s’est intéressé à cette question, et la réponse pourrait décevoir ceux qui voulaient « alcaliniser » leur organisme.

Il n’y a aucune raison de désacidifier notre corps

Le citron et ses vertus « alcalinisantes » font régulièrement l’objet de publications qui vantent les mérites de la consommation de cet agrume pour rééquilibrer les niveaux d’acidité dans notre organisme. Le Figaro vient de consacrer un article à cet aliment miracle et revient sur ce prétendu pouvoir « désacidifiant » du citron.

Car faut-il vraiment désacidifier notre corps ? S’il est vrai que le taux d’acidité de notre sang doit être équilibré en permanence, nos organes réalisent très bien ce travail, tant qu’aucune maladie particulière ne vient perturber le bon fonctionnement de notre organisme. Nos poumons, tout comme nos reins, œuvrent pour capturer le surplus d’acidité afin de l’éliminer. Conclusion : « le corps est parfaitement capable de moduler de façon fine l’acidité qu’il produit, avec ou sans citron », explique Le Figaro.

Le citron, une arme anti-cancer ?

N’éliminez toutefois pas le citron de votre alimentation, ce dernier est en effet bourré de talents. De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur cet agrume et ont conclu qu’il était lié à la prévention de certains cancers tels que le cancer de l’œsophage, de l’estomac, du côlon, de la bouche et du pharynx.

Il a en outre été démontré que le citron, en raison des flavonoïdes qu’il contient, était efficace pour diminuer le risque de maladies cardiovasculaires et prévenir l’apparition de mauvais cholestérol.

À lire aussi Dans 30 ans, le cancer sera très présent chez les plus de 75 ans