Le réchauffement climatique pourrait entraîner une importante perte de carbone par les sols, comme l’a révélé une étude publiée le 1er décembre. Sous forme de C02 et de méthane, ces rejets pourraient correspondre à l’équivalent des émissions étatsuniennes d’ici 2050.

Des prévisions inquiétantes pour le climat

Les sols sont soumis à deux phénomènes distincts : d’une part, l’absorption de carbone par la végétation et d’autre part, la décomposition des matières organiques. Personne ne sait avec certitude comment évoluera cet équilibre sur le long terme et sous l’effet du réchauffement climatique. Les études menées à ce sujet divergent et concernent souvent de courtes périodes.

Tom Crowther, de l’université de Yale (Connecticut) dans une première analyse à l’état mondial, met en avant les données regroupées de 49 expériences réalisées en Europe, Amérique du Nord et Asie. Les résultats sont clairs : la décomposition des matières organiques devrait largement l’emporter sur la photosynthèse. Les chercheurs estiment ainsi que près de 30 milliards de tonnes de carbone devraient s’échapper des sols d’ici 2050 pour toute hausse de 1° C.

Des résultats qui restent sous-estimés

Si les résultats étaient déjà inquiétants, les chercheurs affirment que leurs chiffres pourraient être sous-estimés. En effet, ceux-ci considèrent que les sols ne mettent qu’un an à répondre à une hausse de température, mais en cas de réponse plus lente, les émissions seraient encore plus élevées. Par ailleurs, ils n’ont pris en compte que la couche supérieure du sol qui est la plus riche en carbone. Les couches inférieures devraient également réagir au réchauffement climatique.

« Ces gaz à effet de serre pourraient accélérer le réchauffement, ce qui aurait un effet encore plus marqué sur les sols, engendrant un effet domino », affirme Tom Crowther. Face à ces constats, rien n’assure que les mesures actuelles prises pour lutter contre le réchauffement climatique soient efficaces. 

À lire aussi : 2000 milliards : voici la facture annuelle du réchauffement climatique